Forum passions Jaseuse  Index du Forum Forum passions Jaseuse
Un forum familial, qui parle du salut en Jésus Christ. Le retour de Jésus et l'enlèvement
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les dates de Pâques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum passions Jaseuse Index du Forum -> Discussion -> Savoir apprendre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Francine
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 15 836
Province Québec
Sexe: Féminin
Point(s): 71 701
Moyenne de points: 4,53

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 11:44 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Citation:
- Le plus tôt, Pâques peut être un 22 mars.
- Le plus tard, Pâques peut être un 25 avril.
- Le moins souvent, entre 1583 et 2400, Pâques est un 24 mars (3 fois).
- Le plus souvent, entre 1900 et 2400, Pâques est un 31 mars ou 16 avril (23 fois).

DATESANNÉES
22 mars1598, 1693, 1761, 1818, 2285, 2353, 2437, 2505, 2972, 3029
23 mars1913, 2008, 2160, 2228, 2380
24 mars1799, 1940, 2391
25 mars1951, 2035, 2046, 2103, 2187, 2198, 2255, 2266, 2323, 2334
26 mars1967, 1978, 1989, 2062, 2073, 2084, 2119, 2130, 2141, 2209, 2282, 2293, 2339, 2350, 2361, 2372
27 mars1910, 1921, 1932, 2005, 2016, 2157, 2168, 2214, 2225, 2236, 2304, 2377, 2388
28 mars1937, 1948, 2027, 2032, 2100, 2179, 2184, 2247, 2252, 2309, 2315, 2320, 2399
29 mars1959, 1964, 1970, 2043, 2054, 2065, 2111, 2116, 2122, 2195, 2263, 2274, 2331, 2342
30 mars1902, 1975, 1986, 1997, 2059, 2070, 2081, 2092, 2127, 2138, 2149, 2206, 2217, 2279, 2290, 2347, 2358, 2369
31 mars1907, 1918, 1929, 1991, 2002, 2013, 2024, 2086, 2097, 2143, 2154, 2165, 2176, 2211, 2222, 2233, 2244, 2301, 2312, 2363, 2374, 2385, 2396
1 avril1923, 1934, 1945, 1956, 2018, 2029, 2040, 2108, 2170, 2181, 2192, 2238, 2249, 2260, 2306, 2317, 2328
2 avril1961, 1972, 2051, 2056, 2113, 2124, 2265, 2271, 2276, 2333, 2344
3 avril1904, 1983, 1988, 1994, 2067, 2078, 2089, 2135, 2140, 2146, 2203, 2208, 2287, 2298, 2355, 2360, 2366
4 avril1915, 1920, 1926, 1999, 2010, 2021, 2083, 2094, 2151, 2162, 2173, 2219, 2230, 2241, 2371, 2382, 2393
5 avril1931, 1942, 1953, 2015, 2026, 2037, 2048, 2105, 2167, 2178, 2189, 2235, 2246, 2257, 2268, 2303, 2314, 2325, 2336, 2387, 2398
6 avril1947, 1958, 1969, 1980, 2042, 2053, 2064, 2110, 2121, 2132, 2194, 2200, 2262, 2273, 2284, 2319, 2330, 2341, 2352
7 avril1901, 1912, 1985, 1996, 2075, 2080, 2137, 2148, 2205, 2216, 2289, 2295, 2357, 2368
8 avril1917, 1928, 2007, 2012, 2091, 2159, 2164, 2227, 2232, 2300, 2379, 2384, 2390
9 avril1939, 1944, 1950, 2023, 2034, 2045, 2102, 2175, 2186, 2197, 2243, 2254, 2311, 2322, 2395
10 avril1955, 1966, 1977, 2039, 2050, 2061, 2072, 2107, 2118, 2129, 2191, 2259, 2270, 2281, 2292, 2327, 2338, 2349
11 avril1909, 1971, 1982, 1993, 2004, 2066, 2077, 2088, 2123, 2134, 2145, 2156, 2202, 2213, 2224, 2286, 2297, 2343, 2354, 2365, 2376
12 avril1903, 1914, 1925, 1936, 1998, 2009, 2020, 2093, 2099, 2150, 2161, 2172, 2218, 2229, 2240, 2308, 2381, 2392
13 avril1941, 1952, 2031, 2036, 2104, 2183, 2188, 2245, 2251, 2256, 2313, 2324
14 avril1963, 1968, 1974, 2047, 2058, 2069, 2115, 2120, 2126, 2199, 2267, 2278, 2335, 2340, 2346
15 avril1900, 1906, 1979, 1990, 2001, 2063, 2074, 2085, 2096, 2131, 2142, 2153, 2210, 2221, 2283, 2294, 2351, 2362, 2373
16 avril1911, 1922, 1933, 1995, 2006, 2017, 2028, 2090, 2147, 2158, 2169, 2180, 2215, 2226, 2237, 2248, 2299, 2305, 2316, 2367, 2378, 2389, 2400
17 avril1927, 1938, 1949, 1960, 2022, 2033, 2044, 2101, 2112, 2174, 2185, 2196, 2242, 2253, 2264, 2310, 2321, 2332, 2394
18 avril1954, 1965, 1976, 2049, 2055, 2060, 2106, 2117, 2128, 2269, 2275, 2280, 2337, 2348
19 avril1908, 1981, 1987, 1992, 2071, 2076, 2082, 2133, 2139, 2144, 2201, 2207, 2212, 2291, 2296, 2359, 2364, 2370
20 avril1919, 1924, 1930, 2003, 2014, 2025, 2087, 2098, 2155, 2166, 2177, 2223, 2234, 2302, 2375, 2386, 2397
21 avril1935, 1946, 1957, 2019, 2030, 2041, 2052, 2109, 2171, 2182, 2193, 2239, 2250, 2261, 2272, 2307, 2318, 2329
22 avril1962, 1973, 1984, 2057, 2068, 2114, 2125, 2136, 2204, 2277, 2288, 2345, 2356
23 avril1905, 1916, 2000, 2079, 2152, 2220
24 avril2011, 2095, 2163, 2231, 2383
25 avril1943, 2038, 2190, 2258, 2326

*********************


Dernière édition par Francine le Sam 6 Fév - 11:51 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Fév - 11:44 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Francine
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 15 836
Province Québec
Sexe: Féminin
Point(s): 71 701
Moyenne de points: 4,53

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 11:45 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Calculatrice des dates de Pâques et fêtes associées
Liste des dates de Pâques de 1583 à 4100
Calendrier perpétuel pour 1900-2100

*********************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernard
Jacasseur
Jacasseur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2009
Messages: 417
Lasalle
Sexe: Masculin
Point(s): 417
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam 6 Fév - 23:52 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

C l'fun ce calendrier  perpétuel.
C curieux quand même que Pâques tombe jamais la même date?
Me semble que comme Noël cela devrait pourtant.
Yé mort et ressucité à une date spécifique NON ?
Sinon cela a pas de sens???
Me semble que tu nais une certaine journée  et tu meurs  une certaine journée  la date varie pas ?


Qu'en pensez-vous ?
Me semble que cela a du sens ce que je dis ???
  sais pas pensif gratte_tete
*********************
Les membres réguliers ayant accès ... Venez délirer dans la section à Candie... J'suis le cameraman attitré


Revenir en haut
Morgana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Fév - 00:29 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

J'me suis souvent posée cette question  Bernard  et j'comprends vraiment pas l'idée de changement de dates.
Me semble un évènement  aussi important que sa mort et sa ressurection 3 jours plus tard  ...
me semble que cela s'oubli pas et ne varie  pas comme c le cas depuis sa mort ?
Ya qqc  qui tourne pas rond avec ça ?
Je ne mets pas en doute sa mort et sa ressurection en passant  juste la date....

 pour le calendrier  perpétuel
car j'aime ben checké des dates et le jour que cela tombait disons  pour ma naissance ou celle d'un ou d'une parent(e)


Revenir en haut
tomy216
Grand sage
Grand sage

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 5 993
baulers ( belgique)
Sexe: Masculin
Point(s): 26 225
Moyenne de points: 4,38

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 11:52 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

La date de Pâques change chaque année. Pourquoi

La date de Pâques arrive assez tôt cette année 2008 et interroge : d’où cela vient-il ?

La fête de Pâques plonge ses racines dans la nuit des temps. Les peuples de pasteurs nomades, liés aux rythmes de la nature fêtaient l'agnelage au printemps. La célébration avait lieu lors de la pleine lune, elle se déroulait de nuit et réunissait toute la famille. Le père de famille accomplissait le rite du sang à partir de l'immolation d'un animal âgé d'un an. Suivait un repas où la chair de la victime avait été rôtie. Le rite du sang consistait à oindre les montants de l'entrée de la tente avec le sang de la victime en vue de protéger la demeure et ses habitants des puissances hostiles. Avec le rite du repas la célébration avait aussi pour but de remercier la divinité qui accorde la fécondité au troupeau et lui demander sa protection pour l’avenir.



Les hébreux ont repris cette coutume sémite. La pâque des hébreux est évoquée dans la Bible, au livre de l’Exode ch. 12, 21-24, elle est associée à la sortie d’Égypte. Au temps de Jésus la date était fixée au 14 nizan, jour de la pleine lune de printemps. Cette date est dépendante du cycle lunaire (13 mois ou lunaisons) et non de notre actuel calendrier solaire en 12 mois (et quelques heures).


Pour les chrétiens, historiquement, la première fête liturgique annuelle est celle de Pâques, plus importante que Noël. Au IIème siècle, l'Église a choisi de célébrer chaque année la fête de Pâques à une date proche de celle de la Pâque juive. La fête chrétienne de Pâques est inséparablement liée à l'existence de la communauté qui trouve son origine dans le mystère pascal. Les chrétiens avaient déjà adopté un jour de la semaine comme fête du Seigneur ressuscité : le huitième jour les chrétiens "font mémoire" du Seigneur à jamais vivant. Ce jour, qui fait écho au premier jour de la création, deviendra notre dimanche (dies domini), jour du Seigneur, fête de la résurrection. Ainsi le jour du repos est passé dans notre calendrier du sabbat au lendemain, le dimanche. Pâques, ce huitième jour solennel, est le moment privilégié où les catéchumènes sont baptisés devenant chrétiens ils sont constitués, au milieu et pour le monde, témoins de Jésus Christ, vivant, ressuscité. Pour la date de la fête elle-même, mis en relation avec le calendrier lunaire, c’est le concile de Nicée, en 325, qui a souhaité faire coïncider la célébration de la résurrection du Christ avec le retour du printemps, le premier dimanche suivant la pleine lune après l'équinoxe de printemps. De nombreuses fêtes païennes célébraient déjà cette résurrection de la nature, mais la lune est quelque peu lunatique dans son rendez-vous avec le calendrier solaire.

Ajustements du calendrier. La terre tourne autour du soleil en 365,2422 jours. Le compte n’est pas rond…. D’où les années bissextiles (tous les quatre ans) pour rectifier le décalage. Mais le tout petit décalage -365 ¼ au lieu de 365,2422, soit 11 mn par an- a entraîné mille ans plus tard une différence de dix jours entre notre calendrier sur papier et le calendrier solaire. Le pape Grégoire XIII décréta en 1582 de rattraper le retard en supprimant dix jours du calendrier : en se couchant le 4 octobre, le monde occidental se réveilla le 15 octobre!!! on passa alors du 5 octobre au 15 octobre. Les chrétiens orientaux étaient en froid avec Rome depuis plusieurs siècles et n’adoptèrent pas cette réforme…. Leur fête de Pâques est, aujourd’hui encore, décalée de 11 jours.

Et demain ? Les variations de la date rendent difficiles l’organisation rationnelle du calendrier. La date de Pâques peut varier du 26 mars, en 1989 au 23 avril, en 2000. La concile Vatican II avait émis le souhait d’une date fixe… à condition de ne pas créer de nouvelles zizanies avec les orthodoxes. Paul VI avait même suggéré au Conseil œcuménique des Eglises une date entre le 9 et le 16 avril….c’est encore en attente.




Et l’œuf de Pâques ?

De nombreuses fêtes païennes célébraient la résurrection de la nature symbolisée par l’œuf, porteur d’un germe de vie. Mais c'est très probablement de l'interdiction faite par l'Église, jusqu'au XVIIè siècle, de consommer des œufs pendant le Carême qu'est née la tradition des œufs de Pâques. Comme on ne pouvait empêcher les poules ide pondre, on conservait précieusement ces œufs jusqu'à la fête de Pâques, à partir de laquelle il fallait écouler le stock!

Une gentille légende raconte que Simon de Cyrène, l'homme qui fut requis par les Romains pour aider le Christ à porter sa croix, était marchand d'œufs. On dit même que, rentrant chez lui après la crucifixion, il trouva dans son poulailler des œufs aux couleurs de l'arc en ciel.. Certains voient là l'origine des œufs peints et décorés qui portent bonheur spécialement quand ils sont teints en rouge.

L'œuf, symbole planétaire. Le symbole de l'œuf dépasse largement notre civilisation. Pour les Égyptiens, les Grecs, les Phéniciens, les Tibétains, les Indiens, les Vietnamiens, les Chinois, les japonais ou encore les habitants de Sibérie ou d'Indonésie... le monde naquit d'un œuf.



Le sens religieux de la fête.

Pour les Israélites, le plus ancien texte évoquant la Pâque est semble-t-il Exode &2, 21-24 : "Moïse convoqua tous les anciens d'Israël et leur dit: « Allez vous procurer du petit bétail pour vos familles et immolez la pâque. Puis vous prendrez un bouquet d'hysope, vous le tremperez dans le sang qui est dans le bassin et vous toucherez le linteau et les deux montants avec le sang qui est dans le bassin. Quant à vous, que personne ne franchisse la porte de sa maison jusqu’au matin. Lorsque le Seigneur traversera l’Égypte pour la frapper, il verra le sang sur le manteau et sur les deux montants, il passera lu-delà de cette porte et ne laissera pas l'Exterminateur pénétrer dans vos maisons pour frapper. Vous observerez cette disposition comme un décret pour toi et tes fils, à perpétuité »".



Dans ce texte le rite du sang est mis en relation avec l'événement central qui est à a base de la confession de foi d'Israël: la sortie d'Égypte. "Pésah", nom hébreu de la Pâque juive, inaugure l'œuvre du salut que Dieu réalise dans l'histoire: "Laisse partir mon peuple, qu'il me serve dans le désert" (Ex 7, 16), tel est le message transmis par Moïse à Pharaon. Pour vivre dans l'Alliance il faut pouvoir passer de la servitude dans une terre d'esclavage au service du Seigneur dans la terre de la promesse.



Aux approches de l'ère chrétienne la célébration de Pâque, le 14 Nizan (mois de printemps), apparaissait comme une fête à la fois du "renouveau" - la vie triomphant sur la mort - et du "passage de Dieu" qui sauve son peuple de l'oppression, le faisant "passer" de l'esclavage à la liberté: 'Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi" (Ex 20, 2-3).
Aujourd'hui le "Seder", cérémonial domestique juif de la nuit de Pâque vise en grande partie à soutenir la curiosité et l'intérêt des petits enfants au récit de l'Exode. Chaque juif, du plus jeune au plus ancien, est appelé à "faire mémoire" de cette libération c'est-à-dire qu'il doit se considérer comme sortant lui-même de l'esclavage, et à rendre grâces au Seigneur Dieu qui le libère.



Pour les chrétiens, historiquement, la première fête liturgique annuelle est celle de Pâques. Au IIème siècle, l'Église a choisi de célébrer chaque année la fête de Pâques à une date proche de celle de la Pâque juive. La fête chrétienne de Pâques est inséparablement liée à l'existence de la communauté qui trouve son origine dans le mystère pascal. Par sa mort et sa résurrection, Jésus Christ libère l'homme de l'esclavage du péché et de la mort. Sa mort, Jésus l'a vécue au sein d'une tradition vivante. celle de la Pâque juive et il l'a vécue comme un "passage" : "Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde vers le Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu'à la fin" Jean 13.1.

Dès la primitive Église, comme en témoignent les écrits du Nouveau Testament, croire en la résurrection et vivre en ressuscité, dans le monde, est un "passage" continu de la mort à la vie. Pour le disciple du Christ "le passage", accompli fondamentalement au baptême, est un passage à renouveler chaque année et à vivre au quotidien, dans la joie.



La fête de la Toussaint, (aujourd'hui 1er novembre) et la commémoration des morts étaient célébrés dans la mouvance de Pâques (le vendredi après Pâques en Syrie, dès le 5ème siècle) ou de Pentecôte (le dimanche après la Pentecôte en Orient, et à Rome au 5ème siècle). C'était une manière de lier la foi en la résurrection du Christ et la foi en notre propre résurrection.

à visiter au sujet des calendriers: http://www.herodote.net/

connexe
*********************
cool la pré-pension


Revenir en haut
tomy216
Grand sage
Grand sage

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2007
Messages: 5 993
baulers ( belgique)
Sexe: Masculin
Point(s): 26 225
Moyenne de points: 4,38

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 13:51 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Une communauté mondiale de 349 Eglises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien



Vous êtes ici: COE > Documentation > Documents > Commissions du COE > Foi et Constitution, Commission de > I. Unité: L'Église et sa mission > Questions fréquemment posées à propos de la date de Pâques
Date du document: 31.01.2007
Questions fréquemment posées à propos de la date de Pâques

Pourquoi la date de Pâques n'est-elle pas toujours la même, comme par exemple celle de Noël ?

Réponse :

D'abord, une réponse brève. Au 4e siècle, il fut décidé que la date de Pâques serait fixée en fonction de la première pleine lune suivant l'équinoxe de printemps. (A l'équinoxe, le jour et la nuit sont d'égale longueur ; cela se produit deux fois par an : une fois au printemps et une fois en automne.)

Maintenant, une réponse plus longue. On peut déduire du Nouveau Testament que la mort et la résurrection de Jésus ont eu lieu à l'occasion de la célébration de la Pâque juive. D'après les évangélistes Mathieu, Marc et Luc, la Dernière Cène de Jésus fut un repas pascal. D'après l'évangéliste Jean, Jésus est mort le jour de la Pâque juive. Or, à l'époque, cette fête était célébrée, conformément à la prescription biblique, « le premier mois, le quatorze du mois » (cf. Lévitique 23,5 ; Nombres 28,16 ; Josué 5,11). Les mois juifs commençaient toujours à la nouvelle lune, ce qui signifie que le quatorzième jour était le jour de la pleine lune. Le premier mois de l'année juive étaient le mois de Nisan, qui commençait avec la nouvelle lune du printemps. En d'autres termes, la Pâque était célébrée lors de la première pleine lune suivant l'équinoxe de printemps, et c'était donc une fête variable.

Ainsi que l'indiquent des sources anciennes, cela a eu pour conséquence que, dans les premiers temps, les chrétiens ont célébré leur fête de Pâques à des dates différentes selon les régions. Dès la fin du 2e siècle, il y avait des Eglises qui célébraient Pâques le jour de la Pâque juive, même si ce n'était pas un dimanche, alors que d'autres la célébraient le dimanche suivant. A la fin du 2e siècle, il y avait quatre méthodes pour calculer la date de Pâques. C'est en 325 que le Concile de Nicée a tenté de déterminer une solution unique qui maintiendrait la relation avec la date de la Pâque juive telle que célébrée à l'époque de Jésus. Et c'est ainsi que la date de Pâques est finalement devenue une date variable.

Comment calcule-t-on depuis lors la date de Pâques ?

Réponse :

En 325, le Concile de Nicée a fixé la règle suivante pour le calcul de la date de Pâques : cette fête doit être célébrée le premier dimanche après la première pleine lune suivant l'équinoxe de printemps.

Pourquoi, malgré la règle générale fixée par Nicée, les chrétiens célèbrent-ils la résurrection de Jésus Christ à des dates différentes ?

Réponse :

Il faut d'abord noter que, même après le Concile de Nicée, des différences ont subsisté sur la date de Pâques parce que ce concile n'avait pas précisé la méthode à employer pour calculer le jour de la pleine lune ni celui de l'équinoxe.

La véritable difficulté qui est à la source de la situation actuelle est apparue au 16e siècle lorsque le calendrier julien, en vigueur depuis l'an 46 avant Jésus Christ, fut remplacé par le calendrier grégorien. Il fallut un certain temps pour que tous les pays adoptent ce calendrier (la Grèce ne le fit qu'au début du 20e siècle !). Mais, aujourd'hui encore, les Eglises orthodoxes continuent à utiliser le calendrier julien pour calculer la date de l'équinoxe et celle de la pleine lune qui suit. C'est pour cela qu'elles arrivent à une date de Pâques différente.

Quelle fut donc la raison de la réforme grégorienne du calendrier ? Etait-elle nécessaire ?

Réponse :

La réforme du calendrier réalisée par le pape Grégoire XIII s'imposait parce que le calendrier julien utilisé à l'époque était en retard par rapport à la réalité astronomique. En d'autres termes, le calendrier julien prévoyait bien l'équinoxe de printemps au 21 mars sur le papier mais en réalité, du point de vue astronomique, cet équinoxe avait déjà eu lieu plusieurs jours auparavant, pour une raison simple mais fondamentale.

L'année astronomique, c'est-à-dire le temps que met la terre pour faire le tour complet du soleil, n'est pas de 365 jours exactement : il faut y ajouter 5 heures, 48 minutes et 46 secondes. Mais, pour la vie quotidienne, il était nécessaire de diviser l'année en parties égales ; aussi a-t-il fallu, pour résoudre ce problème, ajouter les années bissextiles.

Quelle est la différence entre le calendrier julien et le calendrier grégorien ?

Réponse :

La différence entre les deux calendriers tient précisément à la manière dont on résout ce problème. Le calendrier julien le faisait en ajoutant un jour intercalaire tous les quatre ans. Mais, avec cette méthode, le calendrier julien était plus long de 11 minutes et 14 secondes que la durée réelle que met la terre pour faire le tour complet du soleil. De ce fait, au bout de 128 ans, il y a une différence d'un jour entre l'année astronomique et le calendrier calculé de cette manière. Le véritable équinoxe, par exemple, se produit alors un jour plus tôt que ne l'indique le calendrier. Le calendrier grégorien a voulu corriger cela en raccourcissant l'année calendaire moyenne. La règle qui y fut introduite était la suivante : s'écartant du calendrier julien, il fut décrété qu'il n'y aurait pas de jour intercalaire les années dont le chiffre, sans reste, peut être divisé par 100, mais pas par 400. Ayant ainsi réduit le nombre des années bissextiles, le calendrier grégorien est plus proche de la réalité astronomique que le calendrier julien, bien qu'il ne soit pas non plus absolument « exact » : mais la différence entre la réalité astronomique et la date du calendrier n'est plus ici que de 26 secondes. Pour arriver à une différence d'un jour, il faut alors 3600 ans. Présentement, le calendrier julien « retarde » de 13 jours par rapport au calendrier grégorien ; en 2100, ce « retard » sera de 14 jours. Cela signifie que la date de l'équinoxe, qui est toujours fixée au 21 mars et dont dépend la date de Pâques, tombera, au calendrier julien, le 3 avril du calendrier grégorien.

Y a-t-il donc toujours une différence de deux semaines entre les deux dates ?

Réponse :

Non. La différence entre les deux dates de Pâques varie d'une année à l'autre ; elle peut aller jusqu'à cinq semaines. Outre le fait qu'il y a une différence de 13 jours entre les deux calendriers pour la date de l'équinoxe, il faut également considérer la date de la pleine lune. En effet, si la pleine lune tombe dans les 13 jours de différence entre le calendrier julien et le calendrier grégorien pour la date de l'équinoxe, la date de Pâques tombe plus tard chez les orthodoxes.

A cela vient s'ajouter une autre difficulté : outre l'équinoxe, le soleil et la lune jouent aussi un rôle. Pour calculer la date de la pleine lune, le calendrier julien applique ce qu'on appelle le cycle métonien (cycle selon lequel les phases de la lune se reproduisent à la même date tous les 19 ans). Mais comme ce calcul n'est pas non plus tout à fait exact du point de vue astronomique, cela entraîne des décalages. Lorsque ceux-ci viennent s'ajouter à la différence entre l'équinoxe julien et l'équinoxe grégorien, il peut alors arriver que la date de Pâques tombe jusqu'à cinq semaines plus tard chez les orthodoxes que chez les occidentaux.

En outre, la règle de Nicée contient une autre disposition à laquelle les orthodoxes accordent une grande importance. Il est dit en effet qu'on ne doit pas célébrer Pâques « avec » (grec : « méta ») les juifs. Certes, les exégètes actuels ne savent pas très bien quel était le sens exact de cette disposition ; le fait est néanmoins que, pour les orthodoxes, la fête de Pâques ne peut pas tomber à la même date que la Pâque juive. Lorsque cela se produit, elle reportée d'une semaine.

Quand les deux dates de Pâques coïncident-elles ?

Réponse :

Les deux dates coïncident lorsque la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps se produit tellement tard qu'elle correspond, aussi pour le calendrier julien, à la première pleine lune qui suit le 21 mars. Cela se produit de façon irrégulière. Ces dernières années, cette occurrence a été relativement fréquente : en 2001, en 2004 et en 2007. Pour ce qui est des prochaines années, cela se reproduira en 2010, en 2011, en 2014 et en 2017 ; mais ensuite, il faudra attendre relativement longtemps pour que les deux dates coïncident : ce ne sera qu'en 2034.

Mais pourquoi alors certaines Eglises orthodoxes célèbrent-elles Noël à la même date que les Eglises occidentales ?

Réponse :

Dans toutes les Eglises, Noël est une fête fixe et, sauf chez les Arméniens, elle est fixée au 25 décembre. Mais comme l'Eglise orthodoxe russe, l'Eglise orthodoxe serbe, le Patriarcat orthodoxe grec de Jérusalem et l'Eglise orthodoxe de Géorgie suivent le calendrier julien, ils célèbrent en fait Noël le 7 janvier selon le calendrier grégorien. L'Eglise orthodoxe grecque, l'Eglise orthodoxe bulgare, le Patriarcat d'Antioche, le Patriarcat d'Alexandrie et l'Eglise orthodoxe roumaine suivent le calendrier grégorien (sauf pour calculer la date de Pâques) et célèbrent donc Noël à la même date que l'Eglise occidentale. L'Eglise apostolique arménienne est la seule à avoir conservé l'ancienne date de la fête de Noël : le 6 janvier ; le baptême de Jésus est également célébré à cette date.

Que fait-on pour essayer d'unifier les deux dates de Pâques ?

Réponse :

Il y a longtemps qu'on s'y efforce, et les travaux se poursuivent. Pour différentes raisons, cette question a été reprise surtout depuis le début du 20e siècle. En 1902, le patriarche Joachim III de Constantinople a lancé une discussion au sein des Eglises orthodoxes pour essayer d'arriver à une plus grande unité entre chrétiens.

Lorsque, en 1923, le parlement grec a adopté le calendrier grégorien, un conflit s'est produit entre l'Eglise orthodoxe et l'Etat. C'est en particulier pour cette raison que fut convoqué, en mai 1923, un congrès panorthodoxe qui a révisé le calendrier julien pour le faire correspondre plus exactement à la réalité astronomique. Selon ce calendrier dit « mélitien », l'année n'est plus que de deux secondes plus longue que l'année solaire astronomique ; c'est au bout de 45 000 ans seulement qu'il y aura un écart d'une journée. En outre, les calculs sont faits à partir de Jérusalem et non de Greenwich. C'est pourquoi ce calendrier est le plus exact de tous à ce jour. Mais son introduction a provoqué des divisions au sein des Eglises orthodoxes, notamment dans l'Eglise orthodoxe grecque et l'Eglise orthodoxe roumaine. Depuis lors, cette question revient régulièrement à l'ordre du jour des conférences panorthodoxes.

Parallèlement, la discussion a été relancée en dehors des Eglises : dans la société civile, on a recherché un calcul plus simple et plus raisonnable. En 1928, le parlement britannique a adopté la « loi de Pâques », qui avait précisément pour objet de fixer la célébration de Pâques à un dimanche bien précis, à savoir le dimanche qui suit le deuxième samedi d'avril. Mais cette loi ne devait entrer en vigueur que lorsque toutes les Eglises chrétiennes auraient adopté cette solution à l'unanimité.

Dès 1923, la Société des Nations avait soulevé cette question et l'avait transmise à la « Commission technique consultative pour les communications et les transports ». Celle-ci voulut introduire un nouveau calendrier valable pour le monde entier et qui aurait divisé l'année en mois de longueur égale, ce qui aurait eu pour conséquence que, pour compenser la différence de longueur de l'année, il aurait fallu introduire un ou deux jours en plus du rythme hebdomadaire de 7 jours. Pour la date de Pâques, la Commission proposa de reprendre la solution britannique. On demanda leur avis aux Eglises. En réponse à cette enquête, la plupart des Eglises protestantes firent savoir, par l'intermédiaire du Conseil chrétien universel du christianisme pratique, qu'elles approuvaient l'idée d'une date fixe pour Pâques. Le Patriarcat oecuménique de Constantinople répondit que « l'Eglise orthodoxe préférerait un calendrier qui maintiendrait la continuité de la semaine », mais qu'elle pourrait envisager une date fixe de Pâques, à la condition qu'il s'agisse d'un dimanche et que toutes les Eglises chrétiennes soient d'accord. L'Eglise catholique romaine répondit d'abord que seul un concile oecuménique pouvait régler cette question. Quelques années plus tard, elle donna une réponse catégoriquement négative.

Ces tentatives, qui furent reprises par l'ONU en tant que successeur de la Société des Nations, finirent par échouer complètement en 1955 lorsque les Etats-Unis rejetèrent l'idée d'un nouveau calendrier, craignant les réactions négatives de la population pour des raisons religieuses.

La situation ne commença à se modifier à nouveau qu'après le Concile Vatican II qui, dans sa Constitution sur la Sainte Liturgie, a déclaré que l'Eglise catholique romaine « ne s'oppose pas à ce que la fête de Pâques soit fixée à un dimanche déterminé dans le calendrier, avec l'assentiment de ceux à qui importe cette question », c'est-à-dire si toutes les Eglises peuvent se mettre d'accord sur une solution commune. C'est pourquoi le Conseil oecuménique des Eglises a repris cette question et a procédé à une enquête parmi ses Eglises membres entre 1965 et 1967. Il est apparu que toutes les Eglises étaient prêtes à célébrer la fête de Pâques à une date commune. Mais si la majorité des Eglises occidentales préfèrent une date fixe, les Eglises orthodoxes préféreraient une date commune variable selon la règle de Nicée. Puis, en 1975, cette question fut mise à l'ordre du jour de l'Assemblée du COE à Nairobi, l'Eglise catholique romaine ayant demandé au COE, à cette occasion, si on ne pouvait pas entreprendre quelque chose en commun sur cette question. Une seconde enquête auprès des Eglises membres confirma le résultat de la première. L'Assemblée déclara clairement qu'une décision ne pouvait être prise que par les Eglises elles-mêmes et non par le COE. Elle ne jugea pas utile de faire une proposition spécifique à ce stade, mais émit simplement le voeu que le travail se poursuive.

C'est alors que, lors de leur première Conférence panorthodoxe préconciliaire, en 1976, les Eglises orthodoxes décidèrent de tenir une réunion dès que possible. Celle-ci eut lieu en 1977 à Chambésy. Il y fut traité en priorité du problème pastoral que poseraient d'éventuelles scissions provoquées par l'abandon de la règle de Nicée. Cette position fut réitérée lors de la deuxième Conférence préconciliaire de 1982, et cette révision fut repoussée à une date plus appropriée, conforme à la volonté de Dieu.

Au COE, cette question ne fut reprise qu'en 1997. Sur mandat du Comité exécutif, les deux équipes « Culte et spiritualité » et « Foi et constitution » organisèrent un colloque à Alep (Syrie). A cette occasion fut élaborée une proposition concrète qui peut se résumer à ceci : conserver la règle de Nicée mais, pour calculer le jour de l'équinoxe et de la pleine lune, s'appuyer sur des données astronomiques exactes, qu'on peut mieux calculer aujourd'hui qu'autrefois.

Pourquoi cette solution n'a-t-elle pas encore été traduite dans les faits ?

Réponse :

Les orthodoxes en reviennent toujours aux arguments avancés en 1977 et 1982 lors de leurs « conférences préconciliaires ». Le fait est que, pour les Eglises qui suivent le calendrier grégorien, le recours au calcul astronomique n'entraîne guère de différence. Le problème tient à ce que, par le passé, les orthodoxes ont déjà fait de douloureuses expériences de schismes provoqués par des réformes du calendrier, aussi sont-ils devenus très prudents. Par contre, les occidentaux ne sont guère disposés à adopter la proposition visant à reprendre la date orthodoxe de Pâques.
*********************
cool la pré-pension


Revenir en haut
Francoise_1
Maitre de la parlotte
Maitre de la parlotte

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 2 073
Mtl
Sexe: Féminin
Point(s): 3 787
Moyenne de points: 1,83

MessagePosté le: Dim 7 Fév - 22:02 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Bien intéressant votre sujet! 
Et c'est génial ton lien de calendrier perpétuel Francine, je me le garde dans mes favoris.  cool


Je me suis souvent posé la même question que vous Bernard et Morgana,
à propos de comment ils se basent pour fixer la date changeante de Pâques?  



Merci beaucoup d'avoir trouvé toutes ces références et explications Tony,
j'ai bien hâte de pouvoir lire ça en détails, ça semble bien intéressant. 
C'est bien gentil à toi de nous avoir trouvé et apporté tout ça ici!



En fait, je pense bien que même pour Noël, il ne semble pas que Jésus soit nécessairement né fin décembre. 
Sauf erreur, je pense que le 25 décembre était à l'origine une fête de l'Antiquité
orientale ou européenne, ou était célébré le début du solstice d'hiver. 

C'était la fête de la lumière, de la venue d'un dieu considéré généreux pour les humains,
qui venait leur apporter la lumière.   



Alors quand des gens de ces pays ou était fêté le dieu lumière sont devenus chrétiens,
ils ont gardé leur même date ou ils fêtaient leur dieu lumière. 

Ils ont dit que Dieu s'est manifesté à eux en leur apportant la lumière par Jésus,
et ils ont décidé de garder la même date, mais de modifier la fête du dieu lumière
en la fête de la lumière par la naissance de Jésus. 



J'espère que je ne suis pas trop dans le champ en disant ça  là. 
Je vais essayer de trouver de la documentation officielle là-dessus,
et je vous l'apporterai si j'en trouve. 
Il y a peut-être d'autres versions ou d'autres traditions aussi. 
En tout cas, c'est celle que je j'ai déjà entendu.


Revenir en haut
Katmandou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Fév - 00:13 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Merci pour le calendrier  perpétuel.
Moi aussi j'me d'mande pourquoi ils parlent de la Pâques et non pas de la mort et de la réssurection du Seigneur  avec des dates fixent.
La fête de la Pâque comme avant la naissance de Jésus c pas la même chose?
On aurait dû il me semble prendre en compte la date de son décès et trois jours plus tard de sa résurrection non ?
Indépendemment des croyances et religions  ???
mon point de vu.
Tout comme sa naissance  un 25 décembre   c pas sa date de naissance  mais une date qu'ils ont pris  pour coïncider  avec une fête payenne du Dieu Soleil ???

Bref  on semble pas trop savoir c quand il est né et quand il est mort .
Peu importe le calendrier de l'époque il me semble  qu'en allant au temple faire baptiser  à l'époque il devait bien y avoir un régistre de la fameuse date.
Comme pour la date de sa sépulture ?

Cela m'empêche pas de croire à sa mort et résurection mais c quand même étrange.
Surtout un évènement  aussi rare  bref  c étrange.
C l'église  qui contrôle  et ça aussi c anormal ?
C mon opinion
farceur


Revenir en haut
Francoise_1
Maitre de la parlotte
Maitre de la parlotte

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 2 073
Mtl
Sexe: Féminin
Point(s): 3 787
Moyenne de points: 1,83

MessagePosté le: Ven 12 Fév - 19:21 (2010)    Sujet du message: Les dates de Pâques Répondre en citant

Je comprend ton point de vue Katmandou, c'est vrai que c'est spécial. Je ne suis pas sûre qu'à ces époques, les dates de naissance et de mort était précises et tout inscrits dans des registres comme aujourd'hui.

Je me trompe peut-être, mais ça ne m'étonnerait pas qu'à part pour les rois et autres du genre, quand c'était pour la population en général, les femmes probablement accouchaient sans trop nécessairement savoir quelle date c'était. C'était peut-être approximatif comme de dire, c'est le printemps, ou il faisait tel temps, mais même sans aller si loin que l'époque de Jésus, même ma grand-mère paternelle était plus ou moins certaine des dates de naissance exactes de ses enfants. Elle-même est née en 1890 et a eu ses enfants à la campagne environ entre 1910 et 1940. Les dates de baptême étaient souvent plus précis que les dates de naissance, car c'était les églises qui enregistrait cela. Dans le temps de Jésus, les temples écrivaient-ils tout cela et cela a-t-il été conservé? Excellente question...

Ça ne m'étonnerait pas que les prénoms Jésus, Marie et Joseph étaient répandus à l'époque. Comme tu dis, c'est fort possible que ça a déjà été écrit dans le temple où Marie et Joseph l'ont apporté, mais ça devait être des noms parmi tant d'autres qui n'ont pas nécessairement été conservés. Surtout que Marie et Joseph n'ont-ils pas du fuir en Égypte peu après la naissance de Jésus, à cause du roi Hérode qui voulait s'en débarasser?


Voici ce que j'ai trouvé concernant l'histoire du 25 décembre pour Noël. :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Noel


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:50 (2018)    Sujet du message: Les dates de Pâques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum passions Jaseuse Index du Forum -> Discussion -> Savoir apprendre Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template